Si vous aimez les marques originales, avec une vision alternative et une image hors des sentiers battus, #00FFFF mérite votre attention. Créée à Paris par Stéphanie Cristofaro et son acolyte Juliette Perrone, #00FFFF entend bien étonner nos yeux aguerris. Fatiguée de créer à la demande (et au kilomètre) pour le compte de grandes maisons, Stéphanie décide un jour de tout plaquer pour lancer sa propre activité. La rencontre avec sa partenaire Juliette, modéliste de son état, donne corps à son idée. Lancées dans cette nouvelle aventure, elles se font accompagner par l’incubateur IFM Entrepreneurs. Cette jeune marque (qui mène actuellement une campagne de crowdfunding) est pleine de promesses. On vous explique pourquoi.

 

#00FFFF

 

Quel drôle de nom que #00FFFF pour une marque de mode… et pourtant c’est là que s’est éveillé notre curiosité. Ce nom, comme une énigme, brille par son à propos dès qu’on en a la signification. Pour ceux qui ne sont pas familiers du terme, #00FFFF correspond au code numérique du cyan, de la couleur de l’eau. Quoi de plus adéquat pour une marque qui revendique une transparence limpide de son processus de sourcing et de création? Déterminées à promouvoir une mode juste, durable et sans zone d’ombre, Stéphanie et Juliette annoncent d’emblée la couleur (sans mauvais jeu de mot…) mais avec une certaine poésie teintée de technologie. Et dans ce simple nom tout l’ADN de la marque est contenu.

Pour garantir leur transparence les créatrices de #00FFFF dévoilent sans ambages leur sourcing et leur chaine de production.  Elles utilisent, par exemple, des fins de stock de maisons illustres. Mais pour leurs étoffes exclusives (développées avec talent par Stéphanie elle-même) c’est au savoir-faire français qu’elles font appel et produisent leurs jacquards dans la région de Lyon, au cœur même de la tradition de l’industrie textile. Il va sans dire que l’assemblage des pièces et la réalisation des accessoires suit la même démarche. Tout est imaginé à Paris et fait en France. Il ne s’agit en rien d’une rhétorique marketing.

 

#00FFFF

 

Revendiquant une mode gender fluide, la mode unisexe de #00FFFF ne se limite pas non plus aux poncifs du genre. Il ne s’agit pas ici d’un emprunt du vestiaire masculin et de ces codes par des femmes. Chez #00FFFF « on fait porter des fleurs et des tissus soyeux à des hommes virils, on sublime le masculin chez l’homme et le féminin chez la femme » (vidéo de campagne crowdfunding). Point de guerre des sexes chez #00FFFF. On ne retient que le partage harmonieux de tissus chamarrés et de coupes astucieuses qui siéent autant à un corps féminin qu’à un corps masculin. Selon les deux créatrices, le vêtement #00FFFF s’adresse avant tout à la sensibilité de chacun. Il ne s’agit pas d’habiller un homme ou une femme mais un humain esthète qui souhaite une mode différente et un design inédit dans le paysage du street wear.

 

#00FFFF

 

Si aujourd’hui le streetwear a littéralement envahi la proposition mode en terme de création, #00FFFF en offre une interprétation tout à fait singulière et audacieuse. Le raffinement des étoffes contraste avec la simplicité des formes et le confort évident des pièces. De cette rencontre improbable nait un style unique qui se joue des codes street et propose un nouveau rapport au vêtement.

« Nous présentons le vêtement urbain comme un objet destiné à être chéri et transmis : nos créations s’habillent de tissus  et broderies aux motifs rêveurs. Le vêtement est une toile sur laquelle des récits se tissent, dont chaque dessin est unique et conçu dans notre atelier parisien. » affirment les deux créatrices.

Le caractère onirique des motifs où se mêlent mythologie et esthétique numérique, où l’on croise des fleurs comme des dinosaures, sublimés par la technique ancienne du jacquard font de ces vêtements d’avantage des objets d’art. On est loin d’une consommation basique du vêtement. Ici la matière, le savoir-faire et le temps sont célébrés. Enfin la valeur ré-investit l’objet vêtement. Avec simplicité, #00FFFF replace au coeur de ses créations ce qui compte dans la réalisation d’un vêtement : le bien, le beau et le confortable.

 

 

Il est sincèrement agréable de voir apparaître dans un écosystème qui tend vers l’uniformisation, une telle force de proposition en terme de matières, de couleurs et de concept. Sans forcer le trait, ni outrageusement mettre en avant ses singularités, #00FFFF impose une vision alternative de la mode… et désarme les critiques par la simplicité de ses postulats de départs et la mise en oeuvre de sa vision. Il y a fort à parier que nous entendrons encore parler de Stéphanie et Juliette dans quelques saisons…

Si vous souhaitez soutenir ce lancement prometteur c’est par ici.

Pour découvrir un peu plus leur univers, c’est par .

Crédits photo : Paloma Pineda @pinedapaloma