Les pop-up stores poussent comme des champignons et semblent être la dernière tendance des marques pour se faire connaître.

Face à ce phénomène de grande ampleur, j’ai voulu en savoir plus et j’ai donc échangé avec Élodie d’Appear Here.

Bonjour Elodie, pourrais-tu te présenter ?

 

Je m’appelle Elodie Dessors. J’ai rejoint l’équipe d’Appear Here France au moment de sa création, il y a maintenant un an et demi, en tant que Brand Account Manager.
Élodie au micro lors du Who’s Next en 2017.

 

Mon rôle est à la fois d’accompagner les marques dans leur utilisation de notre plateforme, et d’aller à la rencontre de toutes celles susceptibles d’avoir besoin de notre service. Au quotidien, je fais en sorte que chaque idée à Paris, Marseille, Bordeaux, Lyon ou encore Aix-en-Provence voit le jour en suggérant les espaces les plus appropriés aux attentes de chacun.
 
J’interviens aussi sur des panels pour sensibiliser les marques à notre activité, comme lors du salon Who’s Next où j’ai eu le plaisir d’échanger avec toi (d’ailleurs si vous revoir la vidéo c’est par ici).
 
Précédemment, cette nécessité de mise en relation entre porteurs de projets et détenteurs d’espaces m’est apparue comme évidente, lorsque j’ai lancé la première série de marchés de créateurs en Tunisie (Elbazar) puis un média dédié à la communauté créative, Fazazine
 

Appear Here, c’est quoi exactement ?

 
Appear Here est, en deux mots, le « AirBnB du retail ».
 
Notre mission – « Space for Ideas » – est de donner vie à toutes les idées en facilitant l’accès à la location éphémère d’espaces commerciaux.
 
Nous sommes aujourd’hui le leader mondial dans ce secteur avec plus de 4 000 espaces exclusifs listés à travers le monde, entre le Royaume-Uni, la France et les Etats-Unis.
 
Plus de 125 000 marques  nous ont déjà fait confiance, dont de très établies comme Loewe, Nike, Salomon, ou Adidas, mais aussi de plus jeunes comme Amélie Pichard, Flaneurz, Carolina Ritzler, Satisfy, SOI, Ayede, Building Block, Anja, Louvreuse, LF Markey, House of Dagmar et bien d’autres… 

Là où il fallait auparavant 3 à 6 mois, nous avons rendu la location journalière, mensuelle et même annuelle de boutiques et showrooms aussi simple que de réserver une chambre d’hôtel, en supprimant tous les intermédiaires et en permettant la signature de baux et le règlement des loyers en ligne. 
 

En juin dernier vous avez réalisé un levée de fonds, à quoi a-t-elle servi ? 

Elle nous a servi principalement à recruter et à ouvrir de nouveaux bureaux.

Aujourd’hui, le pop-up store est devenu quasiment incontournable dans le secteur de la mode, comment arrives-tu à expliquer ce phénomène ?

 
En effet, d’après une étude réalisée par IBM, 98% des fameux ‘millennials’ préféreraient toujours l’achat en boutique et 70% d’entre eux considèrent le shopping comme un hobby.
 
Avec un pouvoir d’achat estimé à 44 milliards de dollars, la dite génération ‘z’ assure donc la survie et la pérennité des points de ventes physiques. 
Pop-up store
Wear Lemonade x Monoprix

 

Cette même étude révèle également que les nouveaux consommateurs sont devenus de plus en plus exigeants et privilégient à 78% l’expérience d’achat au produit en lui-même.
 
Tout cela a favorisé l’émergence de pop-ups aux concepts toujours plus surprenants, innovants, et surtout ‘Instagrammables’. 
 
Par ailleurs, le secteur de la mode est rythmé par les Fashion Weeks, les ventes privées, soldes etc., et se prête donc particulièrement à location ‘saisonnière’ d’espaces.

Selon toi, quelles sont les règles d’or pour réussir un pop-up ?

Il faut tout d’abord trouver l’espace le mieux adapté à votre idée, au meilleur moment de l’année. Pour cela, vous l’aurez compris, Appear Here est votre partenaire idéal, grâce notamment à notre service de Conciergerie. 
 
Une fois votre réservation effectuée, veillez à bien préparer en amont la communication autour de votre événement. 
 
Mobilisez toute votre communauté sur les réseaux sociaux, trouvez votre muse et n’hésitez pas à vous associer à des influenceurs (comme SOI avec Elsa Muse), voire à d’autres marques (Flaneurz x FILA & Doc Martens), pour créer l’engouement, toucher une audience plus large, et partager les coûts.
Pop-up
SOI x Elsa Muse

 

L’important est de créer une expérience unique en magasin, qui donnera envie aux passants de s’arrêter et à vos clients existants de se déplacer. 
 
Pour cela, faites appel à des professionnels de l’aménagement tels que Label Expérience, qui sauront comprendre votre identité et la reproduire dans l’espace.
 
Pensez à un concept (d)éton(n)ant (Hermesmatic, Chanel’s Coco Game Center, mais aussi ‘Blanco’ d’Edie & Watson) qui durera assez longtemps pour qu’on puisse y retourner.
pop-up
Flaneurz x Doc Martens

 

Créez un sentiment d’urgence, en lançant pour l’occasion une collection capsule disponible exclusivement en magasin. Plus les collaborations seront inattendues (ex. Supreme x Louis Vuitton, Pigalle x Missoni, Amélie Pichard x Pamela Anderson) plus elles feront le buzz et attireront du monde.
 
Jouez la carte de la customization en boutique, comme l’a fait Christelle Noel lors du pop up de Louvreuse.
 
Enfin, ne sous-estimez pas tous les aspects logistiques et votre check list (assurance, terminaux de paiement, stocks suffisants, formation du personnel de vente etc.), et préparez toujours un, ou plusieurs plans B en cas de pépin!  

Dans les années à venir comment le pop-up va-t-il évoluer ?

Le pop-up va se généraliser et devenir la norme. D’ailleurs, c’est un terme qui devient de plus en plus désuet. 
 
Dans cinq à dix ans, la flexibilité en matière de location sera monnaie courante, et vous pourrez voir bourgeonner à Los Angeles, Paris, Berlin, Tokyo ou encore Barcelone des commerces en perpétuel renouvellement. 
 
Aujourd’hui ce qui est intéressant, c’est de retrouver une marque un jour sur un marché, puis de la voir évoluer dans sa propre boutique ou en centre commercial, d’une ville, d’un pays à l’autre. En bref, de créer la surprise, et d’être là où on ne vous attendait pas forcément!