3026 Vues |  1

Art, mode, et technologies, un bouillon de cultures…

Ne tournons pas autour du pot, l’art et notamment la peinture ont depuis longtemps influencé de nombreux créateurs de mode, si ce n’est la mode elle-même. Mais d’ailleurs, la mode, de l’art ou du cochon ?

La Haute Couture a toujours été entremêlée avec des mouvements artistiques tels que l’art nouveau, le surréalisme, le dadaïsme, le cubisme, et l’art abstrait. La mode emprunte l’imaginaire aux peintres. Cependant, art et mode sont de nature différente : l’art évolue dans le temps alors que la mode se démode. De plus, elle doit s’adapter au corps humain, de ce fait le vêtement ne peut pas être une œuvre entièrement libre.

Des créateurs comme Jean-Paul Gaultier ou Karl Lagarfeld sont convaincus que la mode n’est pas de l’art. Cependant, la mode peut prendre une position aussi radicale que dans une démarche artistique, et de nombreux défilés sont de purs moments de création proposant un réel spectacle pour le public.

Yves Saint Laurent

© Copyright

Yves Saint Laurent qui a repris l’art de Mondrian pour ses robes en jersey en 1965 en est un très bon exemple.

So what ?! Me direz-vous, et vous n’aurez pas vraiment tort.

Bjork : une artiste totale

Avec l’avènement des nouvelles technologies, les frontières entre les disciplines artistiques tendent à s’estomper, voire disparaître pour certains artistes. Bjork, illustre bien ce propos, elle qui s’expose au MOMA depuis le 8 mars dernier, est une artiste totale, au sens qu’elle développe des concepts où se mêlent des sons, des vidéos, des robes, des coiffures, des maquillages, des instruments de musique, des photographies, autour de sa musique.

CNNCTD+ connecte pour un projet global

Autre projet total, cette fois-ci de l’autre côté de l’Atlantique, CNNCTD+ est une agence créative New-yorkaise qui a pour principe de ne pas se prendre au sérieux, de participer et d’accueillir dans son tiers lieu, des projets qui mêlent les genres : arts, musique, mode, technologie et sociétés. À ce jour, leur projet le plus récent est également le plus ambitieux.

En effet pour le mener à bien, le fondateur de CNNCTD+, Roman Grandinetti, aka Dj Manero, s’est associé à Bibi Cornejo Borthwick (fille de la créatrice de mode Maria Cornejo et du photographe Mark Borthwick). Ensemble ils ont sollicité 100 artistes majeurs et autres icônes culturels, pour leur demander d’enregistrer images et sons.

CNNCTD+

© Copyright

La liste des enregistrements sonores et des images inclus un ensemble de notables New-yorkais, comme Santigold, Pharrel Williams, Yoko Ono, Spike Lee, Cindy Sherman et Paz de la Huerta, pour n’en citer que quelques-uns. Pour avoir la chance de découvrir ce projet hybride, vous devez vous rendre à New York et vous procurer un « Playbuttons », un pins sur lequel est fixé un mini lecteur MP3, où encore, au hasard de vos pérégrinations, vous tomberez peut-être accroché sur un mur ou sur un poteau, une des « Sound Graffiti boxes ». Merci de les laisser là où vous les trouverez !

medium_sound2IMG_1122_detail_em (1)

© Copyright

Pierre Debusschere

Changement de continent, de langue, à la rencontre d’un artiste photographe, cinéaste et plasticien belge. Il s’appelle Pierre Debusschere, son nom ne vous évoquera peut-être rien, mais lorsque je vous dirai qu’à à peine 30 ans, il a déjà réalisé deux clips pour Beyoncé et des campagnes pour Raff Simons et bien d’autres projets encore…

Raff Simons

Son univers fantasmagorique s’exprime en images percutantes, que ce soit dans un de ces films comme « I know simply the sky will last longer than I », un objet cinématographique hypnotisant, dans lequel il déroule un montage d’ambiances poignantes, ou dans ses shootings de mode. Je vous invite d’ailleurs à plonger dans son univers pictural ici-même.

Glass Animals ou quand la musique

Terminons ce tour d’horizon, par un groupe anglais from Bristol, dont l’univers n’a pas fini d’affoler les fashionistas et leurs ami(e)s. On dit de Glass Animals qu’il « réécrit le psychédélisme, taillant dans les murs aveugles d’une époque poisseuse des fenêtres aux vitraux colorés qui ne refusent pas la mélancolie ».

glass animals

Sur « Zaba », leur premier album , le groupe de Bristol montre comment le calme et la douceur pouvaient être à l’origine de tempêtes incontrôlées. Car leur musique, sous couvert de pop-songs mélodiques, est un savant maelstrom d’expérimentation, de dance-music et de chamanisme new age, comme en témoigne l’excellente reprise de « Love Lockdown » de Kanye West. Mais pas d’esbroufe d’hypnotiseur apprenti : cette science de la religion vient de chez Animal Collective autant que de la fausse légèreté d’Alt-J. De Glass Animals, on attend des visions d’apocalypse, de paysages cramés et de jungle luxuriante. Oh que oui, vous voulez voir à quoi ça ressemble …
 

Pour en savoir plus

Pour ceux et celles qui souhaiteraient aller plus loin dans le décryptage des liaisons fructueuses entre l’art et la mode , je vous conseille vivement de lire l’excellent article de la non moins excellente Elisabeth Quin !

Dernière petite chose, pour ceux et celles qui n’auront pas la chance d’aller à New-York pour voir la rétrospective de Björk au MOMA, vous pouvez voir à quoi cela ressemble sur sa page web française.

Enfin, si vous voulez connaître les 4 autres tendances de la Fashiontech en 2015 c’est par là.

Julien Maurel
Concepteur et coordinateur de projets dans le champ des arts et de la culture, la mode m’intéresse depuis toujours. Mon vestiaire me ressemble, pas tape à l’oeil, il ose les couleurs, les accessoires qui font la différence et épouse mon humeur du moment. Mon plaisir suprême, dénicher en soldes la pièce de mes rêves, complètement dispensable, qui semble taillée sur mesure et, du coup, s’avère absolument indispensable.

Sources :