1383 Vues |  J'aime

Beacon 4 Store, une plateforme de marketing de proximité !

Créée en 2011 par Christophe Verdier et Patrick Chatanay, la société Ezeeworld est une agence qui développe des solutions spécifiques innovantes sur le marché du marketing de proximité. Leur volonté est de simplifier l’accès aux technologies mobiles, particulièrement pour les magasins.

Quelle est la mission d’Ezeeworld ?

Ezeeworld était originellement une société de développement dans le monde de l’embarqué. Puis, au fur-et-à-mesure des années, nous nous sommes spécialisés dans le développement de logiciel à destination du retail. Nous voulions répondre à la problématique : Comment générer du contact à partir du smartphone, clairement rattaché à un humain, dans un point de vente ?

Grâce à notre plateforme BeaconForStore, qui est une plateforme logicielle complètement intégrée, nous pouvons créer des interactions et des nouveaux usages dans un point de vente. Cette plateforme repose sur la technologie Beacon, c’est-à-dire des boîtiers qui sont placés dans des lieux physiques et qui ont la particularité de pouvoir émettre un signal qui est reconnu par un smartphone, qui, quand il se situe à proximité peut générer une notification. A défaut d’envoyer une notification, il peut tout simplement compter le passage et récupérer cette information utilisable ultérieurement.

Cette plateforme de marketing de proximité invite finalement à notifier au bon moment, au bon endroit, le bon message à la bonne personne. Nous refusons de faire du spam. Ce que nous voulons c’est comprendre l’individu qui rentre dans le point de vente et lui diffuser un message qui correspond à son besoin. Nous sommes dans l’ultra contextualisation de messages en point de vente.

Filtres MC

Comment faites-vous pour offrir des messages si personnalisés ?

Pour arriver à personnaliser les messages, notre particularité est que nos SDK (Software Development Kit – lignes de codes mises dans les applications partenaires) ont la capacité d’analyser tout le parcours digital d’un mobinaute, c’est-à-dire comprendre son comportement de navigation et finalement son appétence, en se basant sur ses envies et son historique de navigation sur son téléphone. Nous allons être capables de corréler cela avec son parcours physique.

Concrètement quand l’utilisateur passe devant le beacon A, nous pouvons savoir quelles sont ses expériences de navigation dans l’application partenaire de l’enseigne pour lui envoyer un message qui lui correspond. Autrement, le client nous pousse des données CRM qui va nous permettre de proposer des contenus qui correspondent au profil du consommateur qui est devant le beacon.

Est-ce vous qui fabriquez les beacons ?
.

Beacon rouge.
Notre particularité c’est que nous maîtrisons l’ensemble de la chaîne de valeur : à la fois la création du beacon mais aussi la suite logicielle qui permet d’interagir avec l’objet. Cet avantage fait partie de notre ADN. Maitriser l’objet, c’est avant tout pouvoir proposer des fonctions logicielles bien plus évoluées : sur la performance de l’information, le moment où l’on va envoyer le message, la sécurité du message envoyé, la mise à jour du parc déployé etc. Ainsi, nous pouvons répondre plus facilement aux différentes normes des entreprises. De plus, tout le design, l’électronique et l’assemblage se font en France. De même que 100% de nos équipes de développement sont à Paris.

.

Quelles sont vos cibles ?

Avant tout, nous nous inscrivons dans la deuxième vie des applications.

Nos clients sont de plusieurs types :

  • Ceux ayant déjà développé une application : Ils ont beaucoup investi pour créer leur application et amener les utilisateurs à la télécharger. Ils sont dans une dynamique où ils ont besoin de faire vivre leurs applications, d’apporter un nouvel usage ou un nouveau service à leurs consommateurs.
  • Ceux qui ont de nombreux points de ventes : Ils sont soucieux d’amener de nouveaux usages en points de vente et de dynamiser le retail physique. Ils vont donc se servir du mobile pour parvenir à cet objectif-là.
  • Ceux qui ont à la fois le réseau de distribution et l’application correspondante : ce sont des distributeurs ou de grosses enseignes. Ils représentent la majorité de nos clients.

Nous rapprochons aussi des clients qui ont des points de vente mais sans applicatif, comme les Maisons de la Presse, de ceux qui ont des applications mais sans point de vente, comme les Editeurs de Presse. Leur collaboration permet que l’un prête son véhicule applicatif pour pouvoir créer des interactions quand le consommateur arrive dans le lieu physique.

Pouvez-vous nous citer quelques références clients ?

Justement, nous avons travaillé avec les Maisons de la Presse qui ont effectué un déploiement massif en s’équipant de plus de 5 000 beacons  et, qui avec des applications partenaires, créent des interactions pour générer des offres de proximité.

Nous travaillons beaucoup avec Vente Privée. Pour leur entité Vente Privée Le Pass, qui est leur plateforme de mise en relation de commerces de proximité et de leur audience Vente Privée, nous avons développé, en plus de la partie beacon, une partie applicative. Nous offrons la capacité à des petits commerçants de publier sur la plateforme Vente Privée Le Pass une offre exclusive à tous les clients mobiles Vente Privée. En plus, grâce aux beacons déposés dans chaque point de vente, cela va permettre à l’utilisateur qui passe à côté de réveiller son application et de lui notifier qu’il y a une vente exclusive qui se déroule à proximité.

LePass

Quelles sont vos perspectives de développement ?

Actuellement, nous sommes en pleine croissance surtout grâce à la partie beacon. Nous travaillons en permanence sur des travaux de R&D autour de cette technologie. Par exemple, nous sommes déjà compatibles avec Eddystone, qui est la norme Google autour de la technologie beacon ou encore avec l’Apple Watch. Nous développons  des objets particulièrement innovants qui vont permettre de démultiplier les usages en points de vente autour d’autres technologies complémentaires reliés à l’Internet des Objets autour de LoRa. Nous allons pouvoir créer des maillages de beacons qui vont nous permettre d’aller plus loin dans la proposition de valeur en points de vente. La R&D fait partie de notre ADN, nous sommes très attentifs à garder cette longueur d’avance qui nous définit. Nous avons déposé plusieurs brevets : Ce sont plusieurs brevets déposés autour de technologies de détections du signal, de sécurisation, pour les mises à jour des beacons…

Sur la partie commerciale, nous venons d’ouvrir un bureau en Californie. Le marché est largement mûr et les distributeurs sont totalement aguerris sur la thématique du beacon.

Comment pressentez-vous l’évolution  du marché ?

Nous sommes dans un marché où le commerce physique a plus que jamais besoin d’exister. Bien que le e-commerce et le m-commerce se développent, nous sommes de plus en plus attachés à la contextualisation du message et la valorisation du client.

L’enjeu pour les enseignes aujourd’hui est de comprendre le client le plus possible et de lui proposer rapidement un message qui correspond à son besoin. Bien sûr, Ezeeworld ne détient pas 100% des réponses mais nous avons de nombreux outils pour y contribuer.

Aujourd’hui, tous les acteurs de la distribution sont en pleine mutation et s’orientent vers ces thématiques-là en cherchant des technologies pour y répondre. Le beacon est l’un de ses moyens et nous y croyons fortement.

Estelle
Un brin de curiosité, un œil de lynx pour repérer les dernières tendances de la FashionTech et un clavier pour plume : voilà ma recette pour écrire avec le sourire.

Sources :

  • Beacon4Store: Ezeeworld