6717 Vues |  J'aime

Comment l’impression 3D révolutionne la mode

En développement depuis les années 90, la technologie de l’impression 3D a été popularisée ces dernières années par l’implantation rapide de fablabs un peu partout dans le monde (et notamment à Grenoble !). Les utilisations de l’impression 3D sont diverses : on a entendu parler, notamment, des prothèses imprimées en 3D ou encore d’Organovo, société californienne reconstituant grâce à une imprimante 3D des tissus musculaires. Mais en dehors de la médecine, la mode et le design n’ont évidemment pas été les derniers à s’approprier la technologie.

L’impression 3D ou la customisation généralisée

L’une des géniales possibilités de l’impression en 3D, c’est de permettre au client final de personnaliser quasiment tous les articles qui en sortent. Et cette envie de personnalisation, de différenciation, c’est une tendance forte dans la mode en ce moment (demandez à nos amies de Je Vais Rentrer Tard ce qu’elles en pensent 😉 ). Finie l’époque où l’on voulait tout sur un plateau, aujourd’hui, chacun affirme son identité, son individualité, et cela passe aussi par l’habillement et sa customisation à l’envi.

Toutes sortes de projets sont déjà en cours autour de cette tendance, comme les skins iPhone personnalisables et interchangeables de Fraemes, démonstration en vidéo.

L’impression 3D pourrait aussi permettre de généraliser le sur-mesure en scannant les corps pour récupérer directement les mesures : ce qui veut dire plus de confort, mais aussi des possibilités multipliées pour les personnes en dehors des tailles « standard », qui jusqu’à maintenant n’avaient pas énormément de choix dans les boutiques traditionnelles…

L’impression 3D et le luxe

Mais l’imprimante 3D s’invite aussi dans le monde du luxe à travers plusieurs designers avant-gardistes qui ont bien compris son potentiel.  Iris Van Herpen, entre autres, a fait couler de l’encre lors de la dernière fashion week parisienne. Mêlant habilement créations en tissu et inclusions en 3D, sa collection est une ode à la légèreté et à l’evanescence.

Iris Van Herpen impressions 3D

Dans le monde de la bijouterie-joaillerie de luxe, également, on utilise les imprimantes 3D pour imprimer des moules dans lesquels seront ensuite coulés les métaux pour fabriquer des bijoux aux motifs extrêmement fins et précis (nids d’abeille, notamment).

Si le luxe s’enorgueillit en général de savoir-faire ancestraux et artisanaux, l’impression 3D pourrait bien lui permettre d’explorer de nouveaux horizons, comme l’ont déjà compris certains : Jweel, par exemple, un site internet qui propose à l’internaute de dessiner ses propres bijoux, ou de personnaliser des modèles existants qui seront ensuite imprimés en 3D.

 

Bague personnalisable Jweel

Impression 3D et mode : les limites

Evidemment, pour l’instant, l’utilisation de l’impression 3D est encore soumise à des limitations techniques. Par exemple, pour le moment, un seul type de textile peut être reconstitué en 3D, et les matériaux utilisés pour les chaussures ou les accessoires restent très onéreux. Ce n’est pour l’instant pas dans la mode que l’on fera des économies avec la 3D !

Mais alors que les recherches sur les matériaux progressent, on pourrait être capable dans quelques années de reconstituer différents types de textiles, mais aussi de cuirs avec la 3D : c’est Brigitte Bardot qui va être contente !

Impression 3D et mode : pour le moment, qu’est-ce que ça donne ?

L’impression 3D pourrait réellement être une révolution dans le milieu de la mode. Et cette révolution commence petit à petit : de nombreux créateurs s’en emparent, et des petits génies mettent à disposition du grand public des modèles à imprimer directement chez soi, pour les chanceux déjà équipés d’une imprimante.

Chez Out There, vous avez par exemple pu découvrir pendant la première les bijoux malicieux de Bulo&, en partie réalisés au Fablab de Lyon. Et pour les nostalgiques du mythique film Retour vers le futur, une firme espagnole vous propose un patron de Sneakerbots, librement inspirées de celles du film.

Chaussures imprimées en 3D

La célèbre marque de maroquinerie Kipling a, elle aussi, cédé à la tentation générale en proposant à l’occasion de son anniversaire un sac entièrement imprimé en 3D.

 

 

 

 

 

Et c’est maintenant Nike qui propose aux footballeurs un sac imprimé en 3D portant leur nom…

Sac Nike imprimé en 3D

Et vous, avez-vous eu l’occasion de mettre les pieds dans un Fablab ? Que pensez-vous de l’impression 3D ? Croyez-vous à une révolution dans la mode ? A une mode alternative ?

 

Clementine
Passionnée d’art, de musique et de mode, j’aime fouiner sur internet et dans la vraie vie pour dénicher les dernières petites perles. Je suis aussi traductrice anglais-français et espagnol-français et rédactrice en freelance.

Sources :