2717 Vues |  J'aime

COP21 : quels enjeux pour l’industrie textile ?

Du 30 novembre au 11 décembre prochain, Paris est le pays hôte de la 21ème Conférence des Parties (COP21) sur les changements climatiques. Les dirigeants du monde se réunissent pour aboutir à un accord, applicable en 2020, qui permettra de contenir le réchauffement global de la planète.

L’industrie du textile et de l’habillement est plus que concernée : elle se situe au 2ème rang des activités économiques mondiales ayant le plus fort impact sur l’environnement, d’après une étude Carbon Trust de 2011.

L’industrie textile  & écologie : quelques chiffres alarmant

Depuis des années, l’industrie textile contribue à la pollution de la planète : forte exploitation des matières premières, coûts de transport, une surconsommation qui entraîne un gaspillage…

MyTwist, qui est une application qui permet de consommer local en se servant dans le placard de ses voisins grâce à des petites annonces, a recensé dans une infographie quelques données marquantes :

MyTwist

Certaines marques ont déjà pris en compte ces éléments et les intègrent dans leur stratégie. Par exemple, Kering, acteur majeur du textile, veut se positionner en précurseur sur ce domaine avec la mise en place d’un outil qui permet de quantifier le coût environnemental de chaque produit. Son PDG, François-Henri Pinault invite d’autres marques à l’utiliser :

«  À la veille de la COP21, il est essentiel que les entreprises partagent des solutions permettant de réduire notre impact collectif sur l’environnement et de renouveler les ressources naturelles, afin de modifier notre trajectoire actuelle ».

L’économie circulaire, une solution encore peu exploitée

L’économie circulaire est un concept qui s’inscrit dans le cadre du développement durable. Son but est de produire des biens et des services en limitant la consommation et le gaspillage des matières premières et des sources d’énergies non renouvelables.

Il pourrait être schématiser de la façon suivante :

Economie circulaire

L’enjeu pour l’industrie textile est de faire adopter le recyclage comme une étape incontournable de la vie d’un vêtement. Pour cela de plus en plus de magasins se proposent de devenir des points de collecte, en plus des quelques milliers de conteneurs Relais.

Autre que le recyclage, d‘autres moyens existent pour donner une nouvelle vie à ses habits : le don, la location, la réparation…

Un évènement dédié : CHANGER LA MODE POUR LE CLIMAT

Changer-la-mode-pour-le-climat-Le 7 et 8 décembre, l’association Universal love qui défend depuis plus de 20 ans une mode qui a du sens, organisera un évènement labellisé par Mme Ségolène Royal, Ministre de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Énergie, sur « Comment réduire l’impact environnemental de la mode ? »
Changer la mode pour le climat s’articulera autour de 3 rendez-vous :
  • un colloque : quels enjeux/défis environnementaux pour la mode ?
  • un défilé de marques de prêt-à-porter  qui conçoivent leurs collections dans le respect de l’environnement et des Hommes.
  • la signature du charte

Pour vous inscrire au colloque, c’est ici.

 

Ainsi, deux enjeux majeurs se dégagent :

  • Une prise de conscience des fabricants qui doivent changer leur processus de production
  • L’adhésion des consommateurs pour une mode plus responsable : mettre fin à la sur-consommation et les engager à recycler
Estelle
Un brin de curiosité, un œil de lynx pour repérer les dernières tendances de la FashionTech et un clavier pour plume : voilà ma recette pour écrire avec le sourire.