1080 Vues |  J'aime

La Design Academy Eindhoven, le design au service du vêtement

À la fin du mois d’octobre avait lieu la Dutch Design Week à Eindhoven. L’équipe de Modelab est allée à la rencontre des designers néerlandais pour mieux comprendre leur rapport à la mode et son lien avec le design. Eindhoven est considérée comme la capitale du design aux Pays-Bas, au départ poussée par l’entreprise Phillips. Établie dans le monde de l’innovation et du design, la ville a vu naître la première académie de design Hollandaise. La Design Academy Eindhoven, aujourd’hui mondialement reconnue, présente chaque année lors de la Dutch Design Week les productions de ses derniers diplômés. Pour cette édition 2016 intitulée « In Need of … », 171 jeunes designers  présentaient des travaux résolument engagés. Tournés vers le changement, persuadés qu’une meilleure consommation et production est possible, leurs créations proposent des solutions, techniques et poétiques, et interrogent entre autres sujets le vêtement et l’industrie de la mode. Nous vous proposons une sélection de 5 projets autour du vêtement et du textile.

« Digital Anatomy » par Fabian Briels / Repenser la conception du vêtement

Pour Fabian Briels, cela fait trop longtemps que l’industrie n’a pas changé de façon de faire. Les vêtements sont en effet confectionnés de la même façon depuis des centaines d’années. Il a donc ambitieusement décidé de repenser tout le processus de conception d’un vêtement à travers son projet « Digital Anatomy ». Il remplace ainsi le fil par du silicone, l’aiguille par un laser. Un motif est gravé dans une feuille plastique puis le silicone est injecté dans ces rainures. Sortie du moule, cette structure de silicone devient une sorte de textile qui peut être drapé et utilisé pour créer un vêtement. Effet saisissant et zéro déchet !

Design Academy Eindhoven

« Digital Anatomy » – Fabian Briels

« Bolt Powerparka » par Thom Kool / Le vêtement du nomade connecté

Design Academy Eindhoven

« Bolt Powerparka » – Thom Kool

Bolt est une parka destinée à l’urbain nomade et connecté. Elle permet d’avoir sur soi smartphone, tablette et ordinateur portable et de pouvoir les recharger à tout moments grâce à deux batteries intégrées. Une « colonne vertébrale » intégrée à la parka permet de distribuer le poids de ces différents appareils sur le corps. Pour recharger la batterie de cette veste ? Il suffit de la mettre sur son cintre ! Petit plus, deux LED permettent à la fois d’être visible de nuit mais aussi d’indiquer le niveau de charge de vos appareils. Thom Kool explique « Nous facilitons une façon de vivre dynamique pour des personnes toujours en mouvement. Ce projet répond à un problème de notre quotidien moderne. Nous voulions créer un produit qui rend la vie digitale plus facile.» Thom Kool redonne au vêtement sa fonction première d’objet technique, conçu et dessiné pour répondre à un besoin spécifique. Le vêtement redevient un objet fonctionnel.

« Flight Mode » par Theresa Bastek / Créer un espace hors connexion grâce au textile

Theresa Bastek veut nous faire réaliser qu’il n’y a pas que les radiations du soleil dont nous devons nous protéger, il y a aussi celles de nos appareils électroniques, ordinateurs, téléphones et autres tablettes. Si mettre de la crème solaire est devenu un automatisme lorsque l’on s’expose aux radiations UV, c’est sans aucune protection et quotidiennement que nous faisons face aux radiations électromagnétiques. A partir de ce constat, Theresa Bastek nous présente « Flight Mode », un projet qui propose à la fois un indicateur du niveau des radiations et un moyen de s’en protéger. Sa gamme de produits va du panneau textile au vêtement d’intérieur en passant par le plaid. Ces objets textiles sont composés de fils « bouclier » qui permettent d’absorber les ondes, créant un espace de repos et un moment pour récupérer.

Design Academy Eindhoven

« Flight Mode » – Theresa Bastek

« Regen » par Wendy Andreu / Un nouveau procédé de création textile

 

Design Academy Eindhoven

« Rengen » – Wendy Andreu

Wendy Andreu est une française expatriée à Eindhoven qui a inventé un nouveau système de création de matière textile waterproof. Le vêtement qu’elle conçoit ne comprend ni coutures ni patron. Cette matière, appelée « Regen » est constituée d’un côté de latex de l’autre de corde en coton. Wendy Andreu enroule cette corde autour d’un moule en métal puis la recouvre de latex noir. Le latex passe par endroits à travers la corde et crée ainsi un motif noir et blanc lorsque le vêtement est retourné, rendant chaque vêtement unique. Elle crée ainsi une technique artisanale et totalement innovante pour concevoir le vêtement dans sa forme, sa fonction et son esthétique, entièrement par le travail de la matière, et de la manière.

Distilled Wardrobe par Julia Bocanet / Optimiser le vêtement par la forme

 

Distilled Wardrobe - Julia Bocanet

« Distilled Wardrobe » – Julia Bocanet

Julia Bocanet fait un constat simple : l’industrie de la mode sur-produit. Avec son projet « Distilled Wardrobe », elle propose une solution : moins de vêtements, mais avec plus de fonctionnalités. Sa collection se compose de pièces classiques dont la forme peut se transformer, une jupe devient ainsi un pantalon, un t-shirt col V devient un t-shirt col rond, simplement en ajustant les bretelles. Le vêtement transformable est un sujet qui a été beaucoup travaillé et souvent considéré comme gadget, mais Julia Bocanet donne à ce concept une nouvelle dimension, questionnant à la fois l’industrie de la mode et notre façon de porter le vêtement.

« Uncertainty of the Contemporary » par Christian Heikoop

Après la surproduction, Christian Heikoop questionne la fast fashion. Le mouvement de consommation « see now buy now » impose une temporalité de plus en plus courte et un rythme de plus en plus élevé à la mode. Christian Heikoop ne propose pas, comme beaucoup, de ralentir le rythme, ce qui semble aujourd’hui très difficile. Il propose une solution directe qui reconsidère et actualise les techniques de production. L’idée ? Gagner en temps, en main d’œuvre et en matière ! Avec « Uncertainty of the Contemporary », il explore la création de vêtements « ready made » directement depuis le métier à tisser. Il repense le patron classique et tisse sur plusieurs couches. Le vêtement entier peut ainsi être fabriqué en quelques minutes et de cette technique découle une esthétique à part entière.

"Uncertainty of the Contemporary" - Christian Heikoop

« Uncertainty of the Contemporary » – Christian Heikoop

La Dutch Design Week a été l’occasion non seulement de découvrir le travail de designers établis, mais aussi et surtout de découvrir les designers de demain.  Le vêtement était au centre de nombreux projets, et l’industrie de la mode risque d’être chamboulée par ces créateurs ambitieux. Leur vision de la mode ne se laisse pas limiter par des tendances ou des traditions. Ils réinventent le faire, le savoir-faire et le porter. En attendant que le changement opère, nous suivrons de près le parcours de ces designers du vêtement.

Sophie
Designer print, curieuse, passionnée de mode et d’innovation.