9,90

Catégorie


Partager
Description

Pour ce cinquième numéro nous allons un peu vous bousculer en espérant vous séduire encore plus.

En effet, nous voulions créer une rupture qui serait en phase avec nos aspirations du moment. En d’autres termes, notre magazine doit encore plus mettre en valeur l’aspect mode. Car, la technologie doit être au service de celle-ci et non pas l’inverse.

Notre magazine se devait de refléter cet état.

Comment cela se traduit concrètement ?

Modelab 5 : une nouvelle maquette

En arrivant chez Modelab, Julie a voulu que notre magazine prenne un aspect encore plus mode. En effet, nous ressentions bien l’aspect tech avec notre maquette plus qu’épurée. En revanche, il manquait une dose de folie , voire d’impertinence, qui aurait pu bouleverser encore plus les standards des magazines actuelles.

Toujours dans un souci d’être précurseur (j’aurais pu oser le terme avant-gardiste mais je préfère rester humble), nous souhaitions que le fond et la forme soient alignés. En d’autres termes que l’aspect éditorial et artistique dialoguent de manière harmonieuse.

C’est pour cela que nous attendons avec plaisir, mais également une certaine appréhension vos premiers commentaires sur notre nouvelle maquette.

Un shooting photo : en ombre et lumière

L’image est au coeur de ce cinquième numéro. Ainsi, en décembre dernier, avec Julie, nous avons passé trois jours sur Berlin afin de capter l’essence de ce haut lieu Fashion Tech.

Durant ce voyage, nous avons rencontré des photographes (Lucas Christensen et Sandra Ebert) qui ont su à la fois ajouter leur touche personnelle et comprendre la philosophie du nouveau Modelab : l’impertinence au service de la Mode.

Le résultat s’avère surprenant et juste délicieux.

Afin d’avoir une première impression sur le magazine, je vous laisse découvrir, ci-dessous, la vidéo que nous avons réalisé à l’occasion (Maxime à la réalisation) :

 

Modelab 5 : Un éditorial toujours aussi pointu

Dans ce nouvel opus, Coline a su coordonner une partie éditoriale foisonnante et toujours aussi pointue.

Ainsi, vous allez découvrir une Fashion Tech berlinoise habitée par une joyeuse interdisciplinarité ainsi qu’une ville où l’ouverture d’esprit s’associe avec délice à une scène de jeunes créateurs venant de tous horizons (musique, cinéma, théâtre… mode).

Au niveau des rencontres, nous avons réalisé des entretiens avec des personnalités berlinoises comme Marthe Hentschel de Sourcebook, Karina Wirth du Fablab Textile, Thomas Gnahm du Wear It Festival ainsi qu’Anja Dragan et Lina Wassong, deux talentueuses designeuses. Ils ont tous en commun une ouverture d’esprit qui, selon moi, caractérise si bien Berlin.

Clémentine, quant à elle, évoque le renouveau du sur-mesure notamment avec l’utilisation du bodyscanning.

Coline, de son côté, toujours aussi attentive aux mutations de la créativité est partie à la recherche des nouveaux espaces pour hacker la mode.

Notre chère Florent Bost, notre expert en technologie, a su mettre en exergue un sujet plutôt complexe sur la connectivité dans le vêtement qui a été astucieusement illustré par Julie.

Enfin, vous étiez nombreux à réclamer une rythme de parution plus rapide. Bonne nouvelle, nous passons en trimestriel à partir de ce numéro.

Conclusion

Notre magazine reste et restera un objet en perpétuelle mutation.

Peut-être est-ce cela qui nous permet de trouver une belle motivation et également une joyeuse ré-invention.

Tout cela bien évidemment en espérant que cela vous convienne.

J’allais oublier, le magazine sort le 5 février.

Très belle lecture 🗞

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Magazine Modelab 5”