1563 Vues |  J'aime

Startup : Watsize.com révolutionne le shopping

« Watsize est un service de recommandation  de taille, pour trouver sa bonne taille sur internet ou en magasin physique, mais pas que ! Il permet aussi de trouver la bonne taille d’un ami ou d’une personne de votre famille grâce au réseau Watsize. Pour mieux comprendre ce nouveau service, je suis allée à la rencontre de Julien Dussauge, fondateur de la startup Watsize.com  « 

 

Startup-Watsize-Julien-Maxime-modelab

Julien Dussauge à gauche – Maxime Blanc à droite – Fondateurs de la startup Watsize.com

Bonjour Julien ! Avant de commencer la présentation de Watsize, peux tu nous dire quelques mots sur toi ? 

Bien sûr ! Alors, je suis Grenoblois et j’ai fait un Master Ingénierie Marketing à l’IAE de Grenoble. Puis, étant un passionné de Mode, je me suis orienté vers ces métiers. J’ai donc travaillé pour des marques de prêt-à-porter comme Ripcurl Europe à Hossegor, Esprit à Londres, Levi’s Europe à Bruxelles et enfin je suis revenu en France pour le Groupe Happychic (Jules, Brice, Bizzbee) c’est à ce moment là que j’ai co-fondé la société Watsize, avec mon associé Maxime Blanc.

Mon métier principal était Chef de Produit (responsable de collection) mais j’ai aussi fait du merchandising et gestionnaire de points de ventes pour essayer de comprendre l’ensemble du cheminement et les interactions dans les métiers du prêt à porter, j’ai toujours eu l’idée de Watsize en tête depuis la fin de mes études.

Peux-tu nous présenter Watsize?

Watsize est un service de recommandation de taille qui permet d’acheter des vêtements à la bonne taille sur internet, en magasin (grâce à une appli) et même pour offrir ! On a voulu vraiment proposer une offre globale et multicanale pour répondre à tous les besoins des consommateurs lorsqu’ils font du shopping. Et ne pas simplement comme au départ du projet, être présent uniquement sur internet qui représente aujourd’hui seulement 15 % du marché.

 Alors, comment ça marche ? !

En tant que consommateur, tu te rends sur Watsize.com. Tu crées un compte gratuitement en quelques secondes. Tu rentres tes mensurations qui te créent un passeport que tu peux par la suite utiliser partout !

La première utilisation peut être faite sur Watsize.com, on a référencé plus d’une centaine de marques sur lesquelles tu peux déjà trouver ta bonne taille directement sur notre site.

En parallèle, on travaille déjà avec les marques pour implanter notre widget directement sur leur site pour permettre d’être présent lorsque tu es en train de faire ton shopping sur le web.

Par exemple sur le site de Levi’s, lorsque tu fais ton shopping, tu auras envie d’avoir un petit widget, au moment où tu vas choisir ta taille, qui te dit chez Levi’s je fais telle taille.


Ce widget existe déjà sur vos sites référencés ?

 Aujourd’hui, on plusieurs POC (Proof Of Concept) le projet avec des grands groupes/Marques. Mais le nom de ces groupes est pour l’instant gardé secret.

D’accord J. Tout à l’heure je me suis inscrite sur Watsize, j’ai pris mes mensurations avec le maître ruban fournis par le site. Maintenant je clique sur H & M, Watsize va me proposer une liste des vêtements qui vont m’aller ? Comment ça va se passer ?

Non plus simplement, en fonction de tes mensurations nous comparons avec les données que nous disposons chez H & M, pour te dire par exemple qu’il te faut un S pour les hauts, un 38 pour les pantalons etc.

La première étape de notre projet a été d’apporter dès aujourd’hui, un maximum d’informations pour les consommateurs. Parce que l’on s’est rendu compte que l’utilisateur, pour choisir un outil de recommandation de taille, va attendre celui qui lui propose le plus d’informations sur les marques qu’il a l’habitude d’acheter.

Nous avons donc décidé d’utiliser le guide des tailles pour avoir notre première base de données des marques. Ce qui nous a permis de référencer plus de 100 marques sur le site Watsize, avec certes un résultat un peu moins précis en fonction de la qualité du guide des tailles, mais qui nous laisse le temps de travailler avec les professionnels sur la version « Premium » tout en apportant un premier élément de réponse aux consommateurs.

C’est le guide des tailles standard ou le guide des tailles des marques que vous utilisez ?

Celui des marques. Ce qui permet aux utilisateurs de savoir qu’un haut chez H & M est plus grand qu’un haut chez Zara par exemple, les tailles sont différentes. Nous avons même des professionnels qui retravaillent pour nous fournir des guides des tailles par catégorie pour être encore plus précis.

Startup-Watsize-modelab

 Vous n’avez référencé que des enseignes Françaises ? Car je sais que nous n’avons pas la même morphologie et donc les mêmes tailles qu’en Allemagne par exemple.

Exactement, nous travaillons actuellement sur ce que l’on appelle le MVP Minimum Viable Product

C’est-à-dire que nous nous concentrons sur la France dans le prêt à porter. Nous avons vocation d’étendre à l’ensemble des catégories de vêtements et d’internationaliser.

Puisque justement, le gros avantage dans le futur sera de pouvoir ouvrir l’e-commerce et de dire : « Je suis français mais j’ai envie d’acheter sur un site d’e-commerce Allemand, comment vais-je faire pour trouver ma taille puisque ce n’est pas les mêmes matrices ? J’aurai Watsize ».

Ce qui permettra aussi d’acheter sur des sites aux États-Unis avec l’unité de mesure en inch et de savoir ma taille française en cm.

La deuxième étape sera d’affiner notre référentiel des tailles en utilisant les données de production des marques. Ce qui nous permettra de conseiller les consommateurs par rapport à la stratégie et la volonté des marques, nous prenons en compte des informations telles que quel est le style de telle ou telle marque, plutôt slim ?, plutôt standard ?, etc. Ce qui te permettra de trouver la marque à ton image et surtout correspondant à ton style.

 D’accord, donc cela veut dire que si plus tard je veux acheter une chemise à mon copain mais je ne sais quelle coupe il doit porter par rapport à sa morphologie Watsize sera me guider ?

Exactement. Tu as un système de réseaux qui te permet d’inviter tes proches et d’être guidée pour offrir un cadeau sans avoir accès à ses mensurations exactes (confidentialité oblige).

C’est-à-dire que l’on te dira : « Pour Célio Club, il lui faudra une chemise S en coupe regular »

Comment cela se passe en retail physique ? Si je veux offrir un cadeau qui vient d’un magasin ?

C’est le même principe, si tu arrives à Grand-Place (ndlr : Centre commercial Grenoblois) et que tu ne sais pas où chercher. Tu ouvres ton application Watsize (bientôt disponible), tu cliques sur le logo du Magasin, tu cliques sur le logo de la personne à qui tu veux offrir un cadeau et elle te guidera pour choisir la taille adéquate .

Startup-Watsize - Guide des tailles - Appli

cadeau-watsize

 Watsize pour les chaussures ? Est-ce possible dans un futur proche ?

 Bien sûr, c’est en cours de développement. Bientôt Watsize sera pour les vêtements, pour les chaussures et mêmes pour les accessoires et les sous-vêtements.

Quelle est votre stratégie de référencement pour les marques ? Vous visez les grands groupes ou plutôt les créateurs ?

Aujourd’hui, sur la partie guide des tailles nous avons favorisé, c’est vrai, les grandes enseignes du prêt à porter parce que l’idée était de pouvoir dire au consommateur que quand il arrive dans un centre commercial qu’il puisse trouver 80- 90 % de ses marques préférées sur notre plateforme.

Maintenant, concernant le widget nous nous concentrons sur la globalité du secteur de la mode dans son ensemble : marques, distributeurs, dégriffeurs, créateurs.

 Quel est le modèle économique de ta startup : Watsize.com ?

Tout d’abord, les services Watsize sont entièrement gratuits pour les consommateurs

La 1ère phase de notre Business Model est qu’aujourd’hui si tu essayes sur Watsize.com tu seras redirigé directement sur un site de marque. Nous sommes rémunérés sur le trafic qualifié apporté sur le site de la marque : c’est l’affiliation marketing.

Vous êtes payé aux clics ou à l’achat ?

Cela dépend des marques.

Ensuite 2ème phase, nous nous rémunérons sous la forme d’un abonnement mensuel en fonction de la formule choisie (Lite ou Premium) et en fonction du nombre de ventes annuelles du professionnel. (Prix bientôt en ligne sinon disponible sur demande)

Et la dernière partie de notre BM la phase se 3 consiste à exploiter les datas récoltées mais de façon anonyme et agrégée, nous pourrons ainsi proposer des services annexes :

  • Du micro-targeting : Par exemple tu vas ouvrir un nouveau magasin à Grenoble dans une semaine. Tu veux que l’on envoie une invitation aux 2000 personnes les plus proches du magasin et qui ont déjà exprimé un intérêt pour ta marque ou qui ont déjà essayé un de tes produits. Nous apporterons forcément des invitations qualifiées, chose qui n’existe pas aujourd’hui à part dans le fichier client des entreprises même.
  • Business intelligent : c’est ce qui concerne les datas. Par exemple tu es une marque espagnole qui veut s’implanter sur le marché Français en région parisienne et tu as besoin de connaître la morphologie des femmes de 18-35, cela va permettre de savoir si la collection va plaire ou s’il faut la rediriger par rapport à la cible visée.

Ou alors imaginons que tu veux ouvrir plusieurs magasins mais tu ne sais pas où. Tu vas donc te baser sur une étude de comportement d’achat de ta cible, les hommes de 20 à 35 ans. Nous serons capables de te dire qu’il vaut mieux que tu t’implantes à Marseille dans une zone de centre commercial et à Lille en plein centre-ville.

Comment exploitez-vous votre base de données ? Par exemple je suis une entreprise de mode qui souhaite faire du sur-mesure puis-je créer un partenariat avec vous puisque vous avez les tailles des consommateurs ?

On ne revendra JAMAIS les fichiers clients car la protection des données des utilisateurs est primordiale pour nous. On te permettra avec l’autorisation du consommateur de créer « un lien d’amitié temporaire» pour que l’entreprise de sur-mesure puisse avoir accès à ton profil et être en mesure de créer ton costume par exemple.

 Vous allez permettre l’e-commerce du sur-mesure !

En tout cas, on va le renforcer et l’encourager. Car nous voulons automatiser le processus de mesure. Car pour l’instant sur Watsize tu l’as très bien dit tout à l’heure…

 … Tu prends toi-même tes mesures.

Oui et c’est problématique, mais nous n’avons pas d’autre choix aujourd’hui de passer par le manuel. Il faut quand même demander un effort au consommateur.

Aujourd’hui, nous le faisons manuellement parce que tout ce qui existe aujourd’hui n’est pas suffisamment précis pour avoir les datas de qualités suffisantes pour avoir une bonne recommandation de taille. Les personnes qui annoncent le contraire, ils se mentent un peu à eux-mêmes… Ce n’est pas encore possible, même avec des systèmes aboutis plus grand public on a encore environ 1,5 cm de marge d’erreur (Ndlr : presque une taille de plus !!).

C’est-à-dire que pour commencer à avoir des datas vraiment précises, il faudrait utiliser une kinect et tout le monde n’a pas une kinect de Microsoft dans son salon ou un scanner corporel de type médical, couteux et encombrant.

La kinect de la Xbox ? Je n’y aurais pas pensé ^^

Effectivement en parallèle de la prise de mesures manuelles, nous sommes en train de travailler avec notre partenaire la société Pixeliris sur un projet R & D pour développer une solution pour prendre des mesures pour le grand public. Cela sera beaucoup plus simple notamment sur le sur-mesure pour pouvoir leur proposer des offres. Car aujourd’hui il y a une quinzaine de points de mesure… Sauf que pour faire un costume d’homme sur-mesure, avec 15 points cela va te donner une bonne idée de la morphologie, mais ce ne sera pas un vrai costume sur-mesure de qualité…

C’est vrai et en plus il y a les retouches…

Exactement.

 Quelques mots sur le mouvement de la fashiontech ?

Je pense qu’aujourd’hui la Fashion Tech, telle que je l’entends va être un passage obligé pour les marques actuelles et pour toutes les startups qui vont vouloir se lancer dans l’avenir. Aujourd’hui, simplement vendre du prêt à porter, malheureusement on s’aperçoit que cela ne suffit plus. Il faut être capable de proposer au consommateur, qui est de plus en plus exigent, un certain nombre de services annexes pour satisfaire ses besoins et de pouvoir se différencier de la concurrence qui est de plus en plus présente et acharnée.

Et si ce n’est réservé qu’aux élites et aux grandes marques, on risque, à terme, de perdre cette diversité de la mode. Déjà que l’on peut remarquer une certaine concentration ces dernières années, il faut absolument que la fashion tech reste accessible à toutes les marques pour que justement on soit capable de continuer à développer des petites marques de créateurs, des nouveaux projets et de ne pas continuer à favoriser uniquement les grands groupes ou enseignes.

Tu m’as parlé de Watsize à long terme mais à très long terme tu as d’autres projets ?

Pour la petite anecdote, nous avons toujours considéré Watsize comme une première étape dans un projet qui est beaucoup plus global, on veut aider les consommateurs à faire leur shopping quelque soit leur façon de shopper et la recommandation de taille est une façon d’aborder le marché parmi beaucoup d’autres…. mais grâce à la Fashion tech il y a énormément d’opportunités qui s’offrent à nous pour compléter Watsize ; nous avons d’ailleurs déjà commencé à travailler sur beaucoup d’autres services pour apporter une solution globale.

Et c’est une surprise ?

Oui ;). On est observé par la concurrence et plusieurs mauvaises expériences nous obligent maintenant à en dire le moins possible. L’effet de surprise reste primordial aujourd’hui.

Laura Martinet
Passionnée de Mode et d’Innovation depuis toujours. Aujourd’hui je vous dénicherai les dernières nouveautés de la Fashiontech.

Sources :