1399 Vues |  J'aime

Ulule présente « Les clés pour réussir votre campagne de financement participatif dans la mode et la création ».

La plateforme européenne de crowdfunding Ulule organise des rencontres spéciales : « Les clés pour réussir votre campagne de financement participatif dans la mode et la création ». La prochaine aura lieu ce Mercredi 25 Novembre !
A cette occasion, nous avons rencontré Annika Schlüter, Good Idea Manager chez Ulule, porteuse du projet. Elle nous en dit plus sur les enjeux du crowdfunding, sur son expérience et les ambitions du projet.

– Bonjour Annika, tu es « Good Idea Manager » chez Ulule, concrètement, ça veux dire quoi ?

Les Good Idea Manager chez Ulule sont ceux qui sont en contact direct avec les porteurs de projets qui veulent se lancer dans le financement participatif. Chez Ulule, chaque porteur de projet est accompagné avant, pendant et après la collecte de fonds, afin qu’ils aient en main toutes les clés de succès pour réussir leur collecte et aller au-delà de leur premier objectif. Dans leur processus de créativité ou d’innovation, nous sommes là pour leur rappeler l’importance de la communication, de l’approche personnelle et de la transparence vis à vis de leur communauté et leurs futurs adeptes. Nous pourrions dire coach, accompagnateur projet, ou encore project specialist mais nous aimons bien ce terme « Good Idea Manager » car il représente notre devise « Make good things happen ». Concrètement à quoi ressemble une journée de travail ? Beaucoup d’aller-retours par mail et téléphone avec les (futurs) porteurs de projets, du suivi des projets en cours, l’animation des formations et tables rondes…

Make good things happen

– Et comment en es-tu arrivée là ? 

Je suis allemande, arrivée à Paris après mon bac pour faire des études d’économie international, parcours gestion marketing franco-allemand. Mon stage de fin d’études s’est passé chez Ulule et j’ai eu la chance de pouvoir rester pour accompagner les porteurs de projet dans leur collecte. Cela fait 3 ans déjà. Avec une passion particulière pour la mode et grâce au lancement de la marque Rehwind que j’ai crée il y a deux ans en parallèle avec mon amie de l’université Saskia Grebenstein, j’ai découvert le secteur des petits créateurs ainsi que les difficultés d’avancer rapidement dans son projet souvent à cause du manque d’argent. Voilà le déclic et un nouveau défi, me mettre plus particulièrement au service des jeunes créateurs de mode, comprendre leurs difficultés et leur permettre de recevoir un premier coup de boost au niveau du financement et de la communication grâce au financement participatif. Il y a ceux comme moi qui ne s’étaient jamais lancés sans le crowdfunding, et ceux pour lesquels c’est devenu une démarche indispensable pour tester et pré-vendre leurs collections. C’est marrant de se dire maintenant que tôt où tard j’aurais toqué à la porte d’Ulule.

– Depuis ton arrivée chez Ulule, quelle est la campagne qui t’as le plus marquée ?

Après trois ans d’accompagnement de projets, c’est difficile de ne choisir qu’une seule collecte, il a beaucoup de moments, d’actions menés, d’échanges et de mobilisations qui m’ont marqué, les moments les plus forts ont sûrement été durant mes propres collectes et cela m’aide énormément dans l’accompagnement de celles des autres depuis.
Annika & Saskia

Annika & Saskia

– Peux-tu nous en dire un peu plus sur cette marque Rehwind que tu as co-créée ?

En travaillant avec des dizaines de porteurs de projets par jour, on se pose vite la question « pourquoi pas moi ?« . Avec Saskia, nous sommes toutes les deux passionnées par la création et la mode, toutes les deux allemandes et attachées à nos origines, nous avons souhaité créer une marque qui nous ressemble, qui rassemble la nature, la nostalgie de la Heimat (du pays natal) et du voyage et notre animal fétiche, le chevreuilRehwind est un jeu de mot, provenant du terme anglais « rewind » (rembobiner) et du néologisme des mots composés Reh (chevreuil) et Wind (vent) en allemand. En Allemagne le chevreuil est synonyme de confiance, de douceur et de gentillesse. Nos vêtements sont influencés par la nature et le bien-être tant dans les motifs que dans les tissus utilisés (coton bio et tissus récupérés). Nous avons financé deux projets sur Ulule et venons tout juste de créer l’entreprise.

– Actuellement tu portes le projet d’une présentation spéciale « Mode x Crowdfunding », qui se déroulera le 25 Novembre à Paris. Le sujet est : « Les clés pour réussir votre campagne de financement participatif dans la mode et la création ».
Comment est venue l’idée d’organiser un tel évènement ?

Nous sommes une plateforme multi-catégorie, cela fait plus de deux ans que nous organisons des formations gratuites à Paris et à travers toute la France : et nous voyons les bénéfices dans notre taux de succès de 66%. Mais pour répondre au mieux aux besoins de nos porteurs de projets il faut suivre le rythme de l’évolution de la plateforme et des différentes catégories et c’est pour cela que je souhaite tester cette nouvelle offre dédiée aux créateurs et passionnés de la mode. Les problématiques d’un projet solidaire ou d’un projet de websérie, ne sont pas du tout les mêmes que celles d’un projet « mode » au sens large du terme.
De plus, ayant fait beaucoup de salons et de marchés de créateurs et ayant assisté à des conférences même tournées très web et réseaux sociaux je me suis rendu compte que le crowdfunding ne s’est pas encore ancré dans l’esprit des personnes du secteur de la mode contrairement à d’autres domaines (l’édition, l’audiovisuel..). Puisque cela ne s’explique pas par un manque d’idées/de créativité ou des subventions importantes, j’ai voulu creuser un peu plus la question.
Passionnée du sujet (et des projets) je pense que c’est un grand plus de donner la possibilité aux futurs porteurs de projets de se rassembler pendant une matinée afin de découvrir le crowdfunding avec des exemples pertinents dans leur domaine d’activité et de pouvoir échanger avec d’autres professionnels ou passionnés du secteur. Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin. Cela rejoint aussi notre concept des Officials Users qui donne une chance aux marques d’être diffusées plus largement, du programme connecteur pour créer de l’échange et d’utiliser Ulule pour lever des fonds mais aussi comme réseau social
Formation Ulule crowdfounding

Ulule organise régulièrement des formations.

A qui s’adresse cet événement ?

La formation est ouverte à toute personne qui s’intéresse au crowdfunding mais aussi et surtout au crowdfunding d’un projet lié à la mode. Une plateforme de financement participatif est une source de projets incomparable. Pour faire un article de presse sur une collecte en cours il faut bien comprendre le fonctionnement pour ne pas juste informer mais aussi transformer ses lecteurs en souscripteurs. La formation ne s’adresse donc pas uniquement aux porteurs de projets et créateurs mais aussi aux réseaux d’accompagnement, aux journalistes, blogueurs

Comment se déroule t’il ?

La formation est complètement gratuite, elle a lieu dans nos locaux et dure environ 1h30 + 30 minutes de questions/réponses suivi d’un échange entre les différentes personnes qui assistent. Les inscriptions se font tout simplement par Eventbrite : ici pour la 1ère édition le Mercredi 25 Novembre 2015, et ici pour la 2nd, le 13 Janvier 2016.

Quelles sont les spécificités du crowdfunding dans la mode ?

La spécificité de ce secteur est l’occasion de pouvoir permettre un test du produit en grandeur nature. Les créateurs peuvent tester leur nouvelle collection sans prendre le risque d’investir leur argent et d’avoir des produits qui ne se vendent pas. Le financement participatif est donc beaucoup plus que du financement, c’est aussi et surtout de la communication et du marketing. J’ai un panel de personnes qui font des commandes au niveau du coloris et des tailles que je peux multiplier très facilement. J’ai un feedback. La seule problématique sur les plateformes de financement participatif c’est que le pré-acheteur ne peut ni essayer, ni toucher les tissus et ne peut généralement pas demander de se faire rembourser une fois la collecte terminée et la contrepartie reçue car le porteur de projet a déjà utilisé cet argent pour la réalisation du projet. Il est donc important de s’ouvrir à sa communauté, d’aller à la rencontre de celle-ci, de bien s’organiser pour avoir un endroit pour faire des séances d’essayage et pour faire venir les influenceurs
Capture d’écran 2015-11-12 à 15.59.01

C’est un test, le 1er petit déjeuner, quelles sont tes attentes pour cette 1ère édition ?

J’espère que cette formation va attirer des professionnels ou futur professionnels de différents univers que ce soit le lancement d’une marque, d’une nouvelle collection, l’ouverture d’une boutique en ligne ou physique, la création d’un market place… C’est toujours intéressant d’avoir des porteurs de projets avec des projets différents car cela ne peut que créer des situations gagnant-gagnant même pendant une collecte de fonds.

Comment souhaites-tu voir évoluer le projet ?

Si cette première formation rencontre du succès je vais les appliquer en ligne (webinaires) pour permettre à chaque créateur d’y assister depuis n’importe quel lieu. L’idéal serait de faire ces formations directement là où les créateurs de demain se trouvent, dans les incubateurs, les écoles…  et tous les organismes qui rassemblent des créateurs et passionnés par la mode et qui s’intéressent au sujet.

Des éditions dans d’autres villes sont elles prévues ?

J’ai déjà identifié certains lieux. Histoire à suivre

Pour vous inscrire à l’événement du 25 Novembre à Paris, c’est par ici!
Et pour le 13 Janvier cliquez ici !

Et vous pouvez retrouver Annika sur Twitter, Linkedin et sur Ulule (et oui, c’est bien aussi un réseau social 😉 ) !

Coline Vernay
Rédactrice en chef de Modelab, en veille sur l’innovation dans la mode !
J’écris aussi sur l’actualité culturelle et les évolutions de la communication.

✌ retrouvez-moi sur les réseaux sociaux: