La semaine dernière j’ai eu la chance d’être invitée par l’Atelier Néerlandais, une initiative de l’ambassade des Pays-Bas à Paris, à visiter l’exposition lancée par le musée Kunsthal de Rotterdam à l’occasion des 25 ans de création du duo néerlandais Viktor&Rolf. En collaboration avec les deux designers eux-mêmes et le conservateur canadien Thierry-Maxime Loriot, cette exposition met en lumière la conception radicale d’une forme d’art portable revendiquée par le tandem, et leur singularité intacte dans le monde de la mode actuelle.

Le conservateur en charge de l’exposition parle d’eux en ces mots : « Avec une dextérité exquise, des silhouettes oniriques parfois comme tout droit sorties d’un tintement de clochette ou d’un tapis rouge, les « artistes de mode » Viktor&Rolf – véritable trésor national pour les Pays-Bas – ont créé durant les dernière 25 années un vestiaire d’art portable avec le plus unique et singulier des styles. »

Je vous propose de juger par vous même.

Viktor&Rolf
Viktor&Rolf – Crédits: Anton Corbij, Amsterdam 2018

Depuis le 27 mai dernier, le Kunsthal présente au public les plus spectaculaires et avant-gardistes des looks du duo. Partenaires depuis 1992, Viktor Horsting et Rolf Snoeren font rayonner une mode haute couture cérébrale et spirituelle, truffée de références historiques et de détails subtils. L’exposition propose non seulement un large nombre de références de la marque mais surtout les pièces les plus iconiques et les plus innovantes. Venus des quatre coins du monde (et de quelques collections privées) plus de 60 modèles de haute couture, accompagnés de costumes de scène  ainsi qu’une ribambelle de poupées anciennes vêtues de répliques de modèles, font plonger le spectateur dans un véritable tourbillon de formes et de couleurs qui ravive les âmes de rêveurs. On passe également à coté de pièces célèbres telles que le costume créé pour Madonna à l’occasion de son concert caritatif de la Miami Art Basel en 2016 ainsi que des modèles inédits comme « Boulevard of Broken Dreams » et « Action Dolls ».

Viktor&Rolf
Viktor&Rolf Haute Couture SS17 « Broken dreams » Crédits: team Peter Stigter

Tout au long de leur carrière rayonnante, Viktor&Rolf ont creusé les jalons d’une mode repoussant les limites entre le monde de l’art et celui de la mode. Constamment tiraillés entre romance et rébellion, exubérance et contrôle, classicisme et conceptualisme, les deux designers ont ouvert la voie à toute une génération de designers désireux de mêler savoir-faire rigoureux et imagination sans limites.

Transfuges aux regards à la fois drolatiques et acérés, ces esthètes baladent avec flegme une certaine idée de la haute couture, fastueuse, extraordinaire… hors du réel mais parfois drôle, comme une auto-critique amusée de la vanité. Si certaines maisons s’attachent à une certaine esthétique élégante, atemporelle et raffinée, chez Viktor&Rolf le grotesque côtoie l’extrême subtilité (à l’image de cette robe de deuil à l’intention de la princesse Mabel de Orange-Nassau en contraste insolent et absolu avec sa robe de mariée présentée sur le même piedestal). Sans le show-off des années 90, ni la sexualisation outrancière des années 2000, Viktor&Rolf semblent avoir inventé leur propre langage créatif au-delà des attentes du milieu, dans une conversation quasi exclusive entre eux-mêmes. Ovnis parmi les ovnis.

Viktor&Rolf
Exposition Viktor&Rolf 25 years at Kunshal, salle principale – crédits : Kunsthal Museum Rotterdam

Pourquoi parler de Viktor&Rolf ? Tout d’abord parce que leur travail questionne le fait de créer un vêtement, un look en lui-même. Le défilé « Russian Doll » de 1999 durant lequel les deux designers habillaient une seule mannequins de 9 couches de vêtements successives, les pièces de la série « Bedtime Story » (image en couverture de cet article) de 2005, la collection « The fashion Show » de 2007, la célèbre robe « NO » de 2008, le « Red carpet dressing » comme coupé dans le tapis lui-même ou encore la bien nommée « Wearable art » de 2015 qui pourrait à elle seule résumer leur démarche, les deux créateurs questionnent frontalement la mode, son fonctionnement, ses paradoxes, ses clichés et sa beauté.

Performeurs pendant nombre de leurs shows, ils échappent cependant à l’écueil de la sur-médiatisation, de la sur-incarnation du personnage du créatif. Ils font, orchestrent et mettent en scène dans la simple continuité de leurs pièces. D’ailleurs, comme une invitation à se rapprocher au plus près de leurs personnalités et de leur singularité, les murs de la salle principale de l’exposition sont tapissés de leurs esquisses. On pénètre alors un peu plus dans leur univers parallèle.

Viktor&Rolf
Van Gogh Girls, Collection Haute Couture Photo © Team Peter Stigter
Spring/Sumer 2015

Visiter cette exposition relève du voyage intérieur. Chaque détail est susceptible d’éveiller en chacun une émotion, au delà du sentiment esthétique pur. Le tandem jongle avec tant d’évocations. Cependant cela se fait sans drame ni effet de manche. Le spectaculaire est indéniablement présent mais jamais on a le sentiment de regarder une farce. Viktor&Rolf réalisent le tour de force d’une mode outrancière sans vulgaire, ni gratuité. Au paroxysme de la forme, il ne tombent jamais dans la caricature.

Je n’ai qu’une chose à vous dire, pour les chanceux qui passeront par Rotterdam, courez voir cette exposition riche et haute en couleurs !

Viktor&Rolf
Viktor&Rolf 25 Years – crédits : Kunsthal Museum Rotterdam