1328 Vues |  J'aime

Wearables : les vêtements chauffants révolutionnent l’hiver

Après s’être longuement fait attendre, il semblerait que l’hiver soit enfin là, et les plus pessimistes parlent même d’un prolongement de la saison froide jusqu’à fin mars – début avril. Loin de moi l’idée de vouloir écouter ces oiseaux de mauvais augure, mais force est de le constater : le temps des apéros en terrasse est fini, l’avènement des doudounes et moonboots est proche. Ou pas ? Et s’il existait des alternatives wearables permettant de réguler en temps réel la température de votre corps ? Tour d’horizon.

Vêtements techniques, les précurseurs

C’est souvent dans le sport (après l’armée) que se développent les nouvelles technologies, et les vêtements chauffants ne font pas exception à la règle. Toute une flopée de vêtements techniques chauffants est déjà disponible sur le marché, mais ils restent pensés pour un usage précis et ne sont pas nécessairement adaptés à une utilisation quotidienne.

Starkweather, la régulation de la température du corps optimisée

Fonctionnement des tissus Starkweather

Heureusement, nous ne sommes pas les premiers à nous poser la question de vêtements chauffants à porter en ville. Et celle qui réussit avec brio à résoudre cet épineux problème, c’est Lee Anderson, fondatrice de Starkweather. Le principe est simple : des tissus fins mais aux propriétés chauffantes et isolantes reconnues (laine, cachemire, soie) et des superpositions de couches habilement disposées pour former un cocon protecteur qui optimise les capacités de régulation de la température du corps. Le plus : les différentes pièces à superposer peuvent être portées séparément.

Starkweather, tissus optimisant la régulation de la température corporelle

Plus d’infos ? Visitez le site de Starkweather.

SWARM, l’incroyable écharpe de Microsoft Researchers

SWARM, une écharpe intelligente développée par Microsoft ResearchersCertes, il ne s’agit encore que d’un projet, mais l’écharpe SWARM pensée par Microsoft Researchers a de quoi impressionner. Son but : aider son porteur à gérer ses émotions et à interpréter celles des autres, au moyen de capteurs sensoriels. Bien sûr, on pense immédiatement aux implications que cela pourrait avoir pour les personnes atteintes de handicaps physiques ou mentaux, comme les troubles autistiques par exemple. SWARM est télécommandée depuis un smartphone, et peut entre autres réchauffer son utilisateur. Présentée sous forme d’un maillage d’hexagones parcourus de capteurs, elle est destinée à être glissée dans un fourreau et pourra donc potentiellement être utilisée avec n’importe quelle écharpe.

Plus d’infos ? Consultez le PDF de SWARM.

 

ATTACH, le projet de recherche de l’Université de San Diego

Adaptive Technologies with Active Cooling and Heating, ou ATTACH, c’est un projet de recherche mené par des ingénieurs américains de l’Université de San Diego et qui a obtenu une bourse de recherche de la part de l’ARPA-E, l’agence gouvernementale qui finance les projets de recherche avancée sur le thème de l’énergie. Le constat de base est relativement simple : lorsqu’une ou deux personnes seulement sont présentes dans une pièce, réchauffer ou refroidir la totalité de la pièce n’est pas optimal en terme d’efficacité énergétique. Il serait plus intéressant de réchauffer ou refroidir la personne directement, au moyen de vêtements qui s’adapteraient automatiquement à la température du corps.

Plus d’infos : consultez le site de l’ARPA-E.

Allez, respirez : plus que quatre mois d’hiver !

Et pour aller plus loin : consultez notre article à propos de la protection à travers la fashion tech, une autre application pratique des wearables.

Sources :
http://stkwo.com/about-starkweather/
http://research.microsoft.com/pubs/238353/swarm.pdf
http://research.microsoft.com/apps/pubs/default.aspx?id=238353
http://www.technologyreview.com/news/534261/microsoft-researchers-get-wrapped-up-in-smart-scarf/
http://www.kurzweilai.net/smart-clothes-for-personalized-cooling-and-heating

Clementine
Passionnée d’art, de musique et de mode, j’aime fouiner sur internet et dans la vraie vie pour dénicher les dernières petites perles. Je suis aussi traductrice anglais-français et espagnol-français et rédactrice en freelance.

Sources :